Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /var/www/clients/client2/web3/web/includes/menu.inc).

Sommaires des thèses

 

 

Vous trouverez ci-dessous la liste des thèses disponibles à la Fondation La Pira

 

 

Amidani, Anna Maria

Fede e storia in Giorgio La Pira / Tesi di Laurea

Foi et histoire chez Giorgio La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Ubaldo Pellegrino

Università Cattolica del Sacro Cuore di Brescia – Facoltà di Magistero, a. a. 1984 – 85

Université catholique du Sacré-Coeur de Brescia –  Faculté de formation des enseignants, 1984-1985

 

La présence de Dieu est soulignée dans le premier chapitre de ce travail. Il ne s’agit pas d’une présence occasionnelle mais de l’étoile du Berger qui guide l’homme. On propose ensuite dans le deuxième chapitre une analyse du rapport entre Dieu et les hommes au cours de l’histoire avant d’étudier, dans le troisième chapitre, « le mal et le péché dans l’histoire ». Enfin, le dernier chapitre évoque la fin de l’histoire qui, au cours de son long cheminement, réalisera en effet un dessein. Ce ne sera certainement pas un cheminement tranquille et dépourvu de difficultés mais, pour l’ensemble du genre humain, le but sera unique : se rapprocher de la demeure céleste.

 

 

Antonielli, Antonello

Germinazione e coerenza in Giorgio La Pira / Tesi di Laurea

Affirmation et cohérence chez Giorgio La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Luigi Lomabardi Vallauri

Università degli Studi di Firenze – Facoltà di Giurisprudenza, a. a. 1983 – 84

Université de Florence – Faculté de droit, 1983-1984

 

Ce mémoire fait partie d’un travail plus vaste qui comprend également celui d’Antonio Antonielli. Son propos est de décrire les positions philosophiques et juridiques de Giorgio La Pira à partir des instruments disponibles à l’époque ainsi que de nombreux écrits inédits de ce dernier conservés par des particuliers et différents organismes. Le choix de cette approche est né du fait que de nombreux ouvrages déjà écrits étaient concentrés sur des points particuliers de l’expérience de Giorgio La Pira sans qu’un discours global n’ait jamais peut-être été envisagé sur sa conception du droit et des rapports entre ce dernier et ses conceptions métaphysiques. L’analyse se concentre sur la période qui va des années 1922-23 aux années 1937-38.

 

 

Antonielli, Antonello

La Pira Sindaco: il primo periodo dell’amministrazione di Firenze (1951-1954) / Tesi di Laurea

La Pira maire : la première période de l’administration de Florence (1951-1954) / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Ugo De Siervo

Università degli Studi di Firenze - Facoltà di Scienze Politiche, a. a. 1986-87

Université de Florence – Faculté de sciences politiques, 1986-1987

 

Ce travail est le fruit de la bourse d’études « La Pira, le témoin de son temps, l’administrateur, le politique » offerte par la Centrale du lait de Florence et Pistoia. Elle a été publiée par la maison d’édition Cultura, Florence, 1987.

 

 

Baldini, Giancarlo

Il ruolo di Firenze come città di’incontro e di pace tra le fedi religiose e i popoli nel pensiero di Giorgio La Pira

Le rôle de Florence comme ville de rencontre et de paix entre les fois religieuses et les peuples dans la pensée de Giorgio La Pira

Directeur : Prof. Luigi Lotti

Università degli Studi di Firenze – Facoltà di Scienze Politiche, a. a. 1986 – 1987

Université de Florence – Faculté de sciences politiques, 1986-1987

 

Ce travail a essentiellement recours aux écrits et aux discours du maire florentin qui datent d’une période comprise entre le 5 juillet 1951, jour de son entrée au Palazzo Vecchio, et le 30 juillet 1965, jour de son dernier discours devant le Conseil municipal en tant qu’ancien maire. Dans la première partie, on analyse le rôle qu’a pu jouer Florence pour Giorgio La Pira. Dans la seconde, on traite de la vocation des villes en général en faisant plus particulièrement allusion à certaines d’entre elles : Jérusalem, Athènes et Rome. Dans la troisième partie, il est question de Florence et de la beauté artistique et urbanistique de cette ville qui fascine le monde entier. La dernière partie, enfin, est consacrée au rôle historique, politique et religieux de Florence, ville à la fois actrice et créatrice de paix, qui établit des ponts et d’où, émane la lumière. Certains événements historiques et concrets, passés ou contemporains, sont décrits et analysés de façon à en évaluer la portée et les conséquences aussi bien au moment de leur apparition que pour aujourd’hui et demain.

 

 

Barbetti, Gioietta

La Pira Sindaco di Firenze dal 1960 al 1964 / Tesi di Laurea

La Pira maire de Florence de 1960 à 1964 / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Domenico Maselli

Università degli studi di Firenze – Facoltà di Magistero, a. a. 1982 – 83

Université de Florence – Faculté de formation des enseignants, 1982-1983

 

Ce mémoire est la suite du travail de Daniela Bonea et de Giovanna Ini. Il concerne la dernière période de l’activité politique de La Pira, exception faite de l’ultime candidature de celui-ci sur les listes électorales peu avant sa mort. L’enquête sur l’activité administrative du maire de Florence au cours de son deuxième mandat constitue le cœur de cette recherche.

 

 

Bonea, Daniela

Giorgio La Pira: pensatore ed attivista cattolico, dagli inizi dell’insegnamento universitario all’Assemblea Costituente / Tesi di Laurea

Giorgio La Pira : penseur et activiste catholique, des débuts de l’enseignement universitaire à l’Assemblée constituante / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Domenico Maselli

Università degli Studi di Firenze – Facoltà di Magistero, a. a. 1977 – 1978

Université de Florence – Faculté de formation des enseignants, 1977-1978

 

Le volet religieux est sans aucun doute fondamental et déterminant dans la personnalité de Giorgio La Pira. Ce travail cherche à saisir l’évolution de la pensée religieuse de ce dernier et sa dialectique avec la société civile au cours de la première période de son activité et jusqu’à la conclusion des travaux de l’Assemblée constituante. L’ambition de la réflexion est de s’éloigner des interprétations courantes grâce à l’analyse directe des documents disponibles.

 

 

Bonora, Augusto

L’assunzione “cristiana” dell’impegno politico: il caso di Giorgio La Pira / Tesi di Baccalaureato

Le caractère « chrétien » de l’engagement politique : le cas de Giorgio La Pira / Mémoire de baccalauréat

Modérateur : Prof. Franco Brambilla

Seminario Arcivescovile di Milano – Sezione della Facoltà Teologica dell’Italia Settentrionale, Venegono Inferiore, a. a. 1986 – 1987

Séminaire archiépiscopal de Milan – Section de la faculté théologique de l’Italie septentrionale, 1987-1987

 

Dans la première partie du mémoire, la vie de Giorgio La Pira est analysée par rapport au contexte de son époque. On commence avec la période passée à Messine avant d’en retracer ensuite toutes les étapes. Dans la deuxième partie, on entre dans le vif du sujet pour analyser l’engagement politique de Giorgio La Pira qui a évolué au fil du temps.

 

 

Borgogni, Tiziana

L’amministrazione La Pira: 1951 – 1965 / Tesi di Laurea

L’administration La Pira : 1951 – 1965 / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Luigi Lotti

Università degli Studi di Firenze - Facoltà di Scienze Politiche, a. a. 1976 – 1977

Université de Florence – Faculté de sciences politiques, 1976-1977

 

Elu maire de Florence pour la première fois en 1951, sans un grand soutien de la ville et de son parti, Giorgio La Pira expliquait en 1975 qu’il avait accepté cette charge en déclarant : « j’ai cherché de cette façon à donner une maison, un travail, une assistance sanitaire à ceux qui n’en avaient pas. » Ce sont là, sans aucun doute, les premiers objectifs de son activité. La recherche d’un progrès social continu a été le fil directeur de ses deux mandats. Ce mémoire analyse le travail des conseils municipaux qui se sont succédés entre 1951 et 1965 dans une optique principalement administrative, sans négliger pour autant les aspects plus politique, aussi bien au niveau local, que national et international, en se concentrant toujours sur la situation florentine.

 

 

Brunelli, Lucio

La giovinezza di Giorgio La Pira (le ragioni di una diversità) / Tesi di Laurea

La jeunesse de La Pira (les raisons d’une originalité) / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur :

Università degli Studi di Roma – Facoltà di Scienze Politiche, a. a. 1978 – 79

Université de Rome – Faculté de sciences politiques, 1978-1979

 

L’idée à l’origine de cette recherche sur la jeunesse de Giorgio La Pira a été celle d’amorcer un discours « sur la foi » de celui-ci, sans avoir la prétention d’y mettre un point final. Cette foi est saisie non pas intrinsèquement ou sentimentalement, mais comme la clé de voûte qui permet d’arriver au « cœur » de la personnalité de Giorgio La Pira, en tant qu’homme d’église et en tant qu’homme politique. Chaque tentative d’approche idéologique a en effet été totalement incapable de saisir ce « fait » qui a toujours échappé aux classifications traditionnelles en raison de sa nature particulière. Le choix d’étudier la période de la jeunesse de Giorgio La Pira est déterminé par la découverte que celui-ci n’a pas passé ses premières années dans des milieux catholiques. Ce n’est qu’à l’âge de vingt ans, en 1924 à Messine, qu’il a en effet vécu sa première fête de Pâques en tant que chrétien. La conviction de l’auteur de ce mémoire est aussi que c’est au cours de ces années de jeunesse que Giorgio La Pira s’est formé en tant qu’homme et en tant que chrétien. Par la suite, la période florentine n’a fait qu’exalter ces caractéristiques, en lui offrant un contexte plus approprié pour développer dans la société cette vocation qui l’appelait.

 

 

Buttiglione, Marina

Gli anni fiorentini di Giorgio La Pira (1926-1944) / Tesi di Laurea

Les années florentines de Giorgio La Pira (1926-1944) / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Gabriele De Rosa

Università degli Studi di Roma – Facoltà di Lettere e Filosofia, a. a. 1979 – 80

Université de Rome – Faculté de lettres et philosophie, 1979-1980

 

Cette tentative d’écrire la biographie de Giorgio La Pira, même limitée à la période florentine, ne naît pas d’une simple curiosité mais du désir d’envisager plus profondément l’engagement de ce chrétien particulier qui semblait, pour certains, vivre un rêve anachronique alors que lui-même se sentait bien ancré dans la réalité civile et pas seulement religieuse de son pays. L’idée de ce travail est née de la volonté de retrouver la raison profonde, l’origine de l’expérience humaine et politique de Giorgio La Pira. L’analyse des caractéristiques de sa formation personnelle et religieuse est privilégiée à une recherche comparatiste plus vaste par rapport à la période historique envisagée.

 

 

Caliari, Oriana

Il silenzio e la parola nel pensiero di Giorgio La Pira / Tesi di Laurea

Le silence et le discours dans la pensée de Giorgio La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Giuseppe Beschin

Università degli Studi di Trento – Facoltà di Lettere e Filosofia, a. a. 1992 – 1993

Université de Trente – Faculté de lettres et philosophie, 1992-1993

 

Dans ce mémoire, on cherche à mettre en lumière l’une des caractéristiques majeures de la figure de Giorgio La Pira : sa dimension spirituelle, le fait d’être « bénédictin du monde ». Dans son diagnostic sur la société, La Pira attribuait principalement la cause des maux qui affligent le monde, dans son ensemble, à la superficialité et à la distraction de l’homme contemporain. Au contraire, remarque-t-il, si l’homme fait preuve d’attention, s’il recommence à attribuer une valeur à la méditation silencieuse au sujet de la signification des choses, il peut vraiment recommencer à avoir une influence différente et positive sur le cours de l’histoire.

 

 

Cascioli, Riccardo

Beati gli operatori di pace: Giorgio La Pira e i Convegni Internazionali della pace e civiltà cristiana” (1952-1956)

Bienheureux les médiateurs de paix : Giorgio La Pira et les Colloques internationaux de la paix et de la civilisation chrétienne (1952-1956)

Directeur : Prof. Piero Melograni

Università degli Studi di Perugia, Istituto di Studi Storici Politici – Facoltà di Scienze Politiche, a. a. 1981 – 82

Université de Pérouse, Institut des études de l’histoire politique – Faculté de sciences politiques, 1981-1982

 

L’expression « homme de paix » permet certainement de bien résumer la figure de Giorgio La Pira. Ce dernier nous dit en effet que la paix est le besoin ultime de chaque homme et que l’édification de celle-ci est une responsabilité historique. Dans cette perspective, ce travail envisage d’une part l’enjeu central que constitue la paix, question autour de laquelle gravite toute la pensée et toute l’action de Giorgio La Pira et, d’autre part, analyse comment ce dernier concrétise son intuition dans l’histoire en tentant de vérifier son « hypothèse de travail » au niveau international. La structure même de la thèse suit cette position.

 

 

Celata, Alberto

Keynesismo e problema della piena occupazione nel pensiero cattolico del secondo dopoguerra: la riflessione di Giorgio La Pira / Tesi di Laurea

Keynésianisme et problème du plein emploi dans la pensée catholique de l’après-guerre : la réflexion de Giorgio La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Piero Roggi

Università degli Studi di Firenze, Facoltà di Economia, a. a. 1991 – 1992

Université de Florence – Faculté d’économie, 1991-1992

 

Ce travail a pour objectif d’illustrer le rôle de Giorgio La Pira en tant que défenseur des idées keynésiennes auprès des hommes politiques et des économistes catholiques après la Seconde Guerre mondiale. Il entend également mettre en évidence le fait que le monde catholique a été initialement plus sensible à l’étude de la théorie générale de Keynes et à l’application de cette dernière à l’économie italienne de l’après-guerre que les milieux plus spécifiquement économiques au sein desquels dominait la position libérale.

 

 

Celli, Renata

Giorgio La Pira e la rivista Principî / Tesi di Laurea

Giorgio La Pira et la revue Principî / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Giorgio Campanini

Università degli Studi di Parma – Facoltà di Magistero, a. a. 1981 – 82

Université de Parme – Faculté de formation des enseignants, 1981-1982

 

L’idée de ce travail est née de la volonté de retrouver la raison profonde, la « genèse » – comme disait Giorgio La Pira – de son idéal humain et politique. Il n’y a là aucune intention commémorative mais le désir de saisir, au-delà des apparences, ce qui a guidé la riche expérience humaine, spirituelle et politique de Giorgio La Pira. Les années 1930 sont identifiées comme la période la plus significative pour l’élaboration de l’activité sociale et politique pour laquelle Giorgio La Pira sera si célèbre après-guerre. Ce sont les années de la formation culturelle catholique, de son premier apostolat et aussi de ses premières batailles politiques. Il s’agit là des années clés qui permettent d’arriver au « cœur » de sa personnalité d’homme d’église et d’homme politique. L’étude se concentre sur les écrits de cette période qui révèlent dans le thomisme « le pilier fondamental de son discours » et en identifie l’originalité et les affinités.

 

 

Fabbri, Riccardo

Materiali per un affronto nel pensiero giuridico-politico di Giorgio La Pira / Tesi di Laurea

Matériaux pour saisir la pensée juridico-politique de Giorgio La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Rocco Bottiglione

Università degli Studi di Urbino – Facoltà di Giurisprudenza, a. a. 1979 – 80

Université d’Urbino – Faculté de droit, 1979-1980

 

Le mot « materiali » (matériaux) du titre original du mémoire indique que ce dernier n’a pas été achevé. Ce travail propose cependant des interprétations et des lignes de recherche qui permettent de mieux saisir la figure de Giorgio La Pira. Dans la première partie, après la brève exposition du profil religieux et apostolique de Giorgio La Pira, la conception du monde (Weltanschuung) de ce dernier est présentée à travers une lecture des livres qui ont été à la base de toute son action sociale et politique. Dans la deuxième partie, son action didactique et scientifique est envisagée à la fois en tant que professeur des Institutions de droit romain, d’opposant au fascisme, de membre de l’Assemblée Constituante, de maire de Florence et d’ambassadeur international de la paix.

 

 

Fioravanti, Paolo

Teologia della storia in Giorgio La Pira / Tesi di Baccalaureato

Théologie de l’histoire chez Giorgio La Pira / Mémoire de baccalauréat

Directeur : Prof. Giordano Frosini

Pontificia Università Gregoriana, Studio Teologico Fiorentino affiliato alla Facoltà di Teologia, a. a. 1986 – 1987

Université pontificale grégorienne, Bureau théologique florentin affilié à la faculté de théologie, 1986-1987

 

L’essentiel de la réflexion théologique de Giorgio La Pira a été la recherche des fins, pour savoir où aller. Chercheur à jamais passionné du « sens » de l’histoire, pour en saisir le cheminement et le but, Giorgio La Pira estime que nous ne pouvons pas comprendre et saisir notre temps, dans son enchaînement de faits et d’événements, si nous ne connaissons pas les mouvements de fond et les lignes directrices des remous de l’histoire. De là naît son intérêt pour la théologie et le recours à cette dernière comme instrument à la fois précieux et indispensable pour lire et découvrir ce « dessein caché » qui est soumis à l’histoire du monde, au service duquel finaliser l’action politique.

 

 

Fragale, Franco

Religione, politica, istituzioni: l’opera di Giorgio La Pira Sindaco di Firenze / Tesi di Laurea

Religion, politique, institutions : l’œuvre de Giorgio La Pira maire de Florence / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Pietro Fantozzi

Università degli Studi della Calabria - Facoltà di Economia, a. a. 1993 – 1994

Université de la Calabre – Faculté d’économie, 1993-1994

 

L’objectif de ce travail est de mettre en évidence les éléments qui, d’un certain point de vue, rendent l’action administrative de Giorgio La Pira encore très actuelle et même innovatrice. On se pose avant tout la question des liens qui existent entre l’éthique chrétienne de Giorgio La Pira et son activité en tant que maire. Cette analyse envisage divers aspects caractéristiques de cette politique administrative et leurs conséquences par rapport aux institutions et au règlement de problèmes concrets. L’engagement de Giorgio La Pira en tant que maire de façon cohérente avec les Evangiles a pour effet de créer un bien commun objectif, c’est-à-dire le développement de la ville et l’amélioration des conditions de vie pour tous. Il semble cependant y avoir une forte contradiction entre l’éthique chrétienne et certaines règles qui concernent l’exercice du pouvoir politique. Est-il possible d’administrer une communauté suivant des principes comme la charité, le service, la solidarité et l’amour envers autrui ? Quel type de changements Giorgio La Pira provoque-t-il dans les institutions ?

 

 

Gentiloni Silveri, Francesco

Giorgio La Pira Sindaco di Firenze 1951 – 1957: per un ponte tra cattolici e comunisti / Tesi di Laurea

Giorgio La Pira maire de Florence 1951-1957 : pour un pont entre catholiques et communistes / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Franco De Felice

Università degli Studi di Roma “La Sapienza” – Facoltà di Lettere e Filosofia, a. a. 1993 – 1994

Université de Rome « La Sapienza » – Faculté de lettres et philosophie, 1993-1994

 

Alors que Giorgio La Pira a pu largement récolter dans les années 1960 ce qu’il avait semé au cours des années 1950, cette recherche privilégie la période 1951-1957 et délaisse les événements successifs dont il a été le protagoniste. Dès ses débuts en tant que maire de Florence, Giorgio La Pira a cru en un projet à la fois novateur et original qui entendait placer les villes, et non pas seulement les Etats, au centre de l’action nationale et internationale. L’établissement de ponts était ce qui le motivait en tant que maire et ce thème est le fil directeur de cette recherche qui se divise en deux parties. Dans la première, on s’arrête sur des questions directement liées à la réalité florentine et en particulier aux problèmes du chômage. Dans la seconde, on analyse l’action du maire sur le plan international, une action très riche et significative dès 1951.

 

 

Guidi, Carlo A.

La missione La Pira ad Hanoi / Tesi di Laurea

La mission La Pira à Hanoi / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Alberto Ponsi

Università degli Studi di Firenze – Facoltà di Lettere e Filosofia, a. a. 1979 – 80

Université de Florence – Faculté de lettres et philosophie, 1979-1980

 

L’échec de la tentative de médiation de Giorgio La Pira était-elle prévisible ? Son souhait d’amener les adversaires à la table des négociations était-il à la fois prématuré, naïf, et  avait-il été déjà expérimenté sans succès ? Par le biais de ces questions, on cherche à trouver une réponse à la « non réussite » du « sondage » La Pira-Primicerio. Le but est de comprendre si cet insuccès était probable pour un témoin réaliste grâce à une analyse minutieuse des sources alors à disposition. On suit la succession des faits et des informations provenant des différents lieux et acteurs impliqués dans le conflit politico-militaire pour arriver à une conclusion qui permet de répondre de la façon la plus complète et la plus réaliste aux possibilités d’un arrangement pacifique à l’automne 1965. Les principaux facteurs à mettre en lumière sont au nombre de trois : la situation politique du Sud Viêt-Nam, les actions militaires des belligérants et les pressions internationales pour une solution négociée. A cela s’ajoute l’intuition non démontrée du député du Labour William Warbey qui devine une « connexion » entre la disponibilité formelle à négocier et une augmentation de la pression de guerre.

 

 

Madonna, Rosalinda

Il personalismo e il senso della storia in Giorgio La Pira / Tesi di Laurea 

Le personnalisme et le sens de l’histoire chez Giorgio La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Francesco Botturi

Università Cattolica del Sacro Cuore - Facoltà di Lettere e Filosofia, Milano, a. a. 1982 – 83

Université catholique du Sacré-Coeur – Faculté de lettres et philosophie, 1982-1983

 

Ce travail se consacre surtout à rassembler les aspects les plus spécifiquement philosophiques et théologiques de l’engagement politique et social de Giorgio La Pira. Pour ce dernier, il s’agit d’éléments fondamentaux qui forment l’arrière-plan théorique et solide de son activité de penseur mais aussi, et surtout, de son expérience de vie. Ses conceptions de la personne, de la société, de l’Etat, de la société universelle et donc de l’histoire, dont l’unique clé interprétative réside dans la foi, sont envisagées dans les différents chapitres. Pour Giorgio La Pira, Dieu, en tant qu’être suprême, en tant que fondation de toute la réalité, est le socle de ces conceptions, suivant une vision religieuse bien précise.

 

 

Magi, Pier Francesco

La formazione del pensiero giuridico di G. La Pira dagli studi di diritto romano e Naturale alle proposte di architettura costituzionale / Tesi di Laurea

La Formation de la réflexion juridique de Giorgio La Pira à partir des études de droit romain et naturel jusqu’aux propositions d’architecture constitutionnelle / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Piero Fiorelli

Università degli Studi di Firenze – Facoltà di Giurisprudenza, a. a. 1981 – 82

Université de Florence – Faculté de droit, 1981-1982

 

Ce travail entend être une reconstruction raisonnée et historique de la conception de Giorgio La Pira sur les rapports entre le droit d’Etat et la société. Son but est de rendre explicite le sens exact des présages de Giorgio La Pira, notamment ce qui était implicite et non immédiatement évident. Le cadre historique proposé fait office d’arrière-plan à l’analyse théorique afin de mieux saisir la dimension la plus réelle de cette dernière. Le premier chapitre expose comment Giorgio La Pira a acquis le sens du système et de l’architecture harmonieuse des constructions juridiques en étudiant le droit romain. Il s’agit de quelques principes, peu nombreux, aux  grandes conséquences. Le deuxième chapitre propose quant à lui l’examen du droit naturel qui, pour Giorgio La Pira, est envisagé comme une exigence de norme rationnelle à la fois intrinsèque à l’homme et visant la justice. Les troisième et quatrième chapitres proposent ensuite une reconstruction de la pensée de Giorgio La Pira sur les rapports entre le droit d’Etat et la société à la lumière de ce qui a été dit dans la première partie. Cette approche permet d’exposer les deux concepts fondamentaux de sa réflexion : celui de personne et celui de corps social à partir desquels il tire des conséquences juridiques sur l’Etat et sur la société.

 

 

Maiorano, Luca

Giorgio La Pira e l’Islam / Tesi di Laurea

Giorgio La Pira et l’Islam / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Andrea Milano

Università degli Studi di Napoli Federico II – Facoltà di Lettere e Filosofia, a. a. 2003 – 2004

Université de Naples « Frédéric II » – Faculté de lettres et philosophie, 2003-2004

 

Le but de cette recherche est de mettre en évidence la réflexion de Giorgio La Pira, et l’action « prophétique » qui en découle, pour une Méditerranée pacifiée grâce à la réunification des trois branches de la « famille d’Abraham », c’est-à-dire les juifs, les chrétiens et les musulmans. Le mémoire approfondit en particulier le rapport que Giorgio La Pira entrevoyait entre le christianisme et l’islam.

La recherche s’ouvre avec une introduction de type historiographique qui présente ce qui a été écrit jusque là au sujet de Giorgio La Pira et des rapports que celui-ci entretenait avec l’islam. Le premier chapitre est ensuite consacré à la présentation des étapes essentielles de sa vie en tant que maire de Florence alors que dans le second, toujours suivant une logique chronologique et bibliographique, une analyse de ses activités dans le domaine des relations internationales est proposée. On met en relief les nombreuses initiatives soutenues avec vigueur par Giorgio La Pira en faveur de la paix et de l’amitié entre toutes les nations et toutes les religions, surtout alors qu’il était le premier magistrat de Florence.

 

 

Mauri, Maria

Giorgio La Pira. L’esperienza moderna della teologia della storia / Tesi di Diploma per “Esperto in Pastorale e Spiritualità”

Giorgio La Pira. L’expérience moderne de la théologie de l’histoire / Mémoire pour obtenir le diplôme « Expertise pastorale et spirituelle »

Directeur : Prof. Brovetto P. C. 

Istituto Regionale Lombardo di Pastorale, triennio 1983 – 86

Institut lombard régional de Pastoral, 1983-1986

 

Après une présentation biographique de l’homme, le profil spirituel de Giorgio La Pira est brossé afin d’aborder son historiographie profonde.

 

 

Melzi, Edoardo

Il dialogo fra uomini e culture in Giorgio La Pira / Tesi di Magistero

Le dialogue entre les hommes et les cultures chez Giorgio La Pira / Mémoire de magistère

Directeur : Prof. Gianni Colzani

Istituto Superiore di Scienze Religiose di Milano, a. a. 1991 – 1992

Institut supérieur de sciences religieuses de Milan, 1991-1992

 

Ce mémoire propose trois perspectives : les racines bibliques du dialogue, le rôle de Florence dans le dialogue entre les hommes et les cultures ainsi que le thème de la théologie de l’histoire et de la géographie de la grâce.

Dans le premier chapitre, la recherche des racines bibliques et philosophiques du concept de dialogue chez Giorgio La Pira permet de découvrir l’étendue des intérêts de cet homme et un « substrat culturel » tout autre que monotone. Dans le deuxième chapitre, le rôle fondamental qu’a pu jouer Florence sur la scène mondiale est précisé à travers l’analyse des Congrès pour la paix et la civilisation chrétienne ainsi que du grand thème des villes. Enfin, dans le troisième chapitre, les traits caractéristiques du christocentrisme de Giorgio La Pira sont proposés dans un premier temps. Ce christocentrisme est à la base de sa théologie de l’histoire. Une brève analyse des changements apparus entre les nations au cours des années 1960 grâce à l’intervention de nouveaux personnages est ensuite exposée, ainsi qu’une explication du thème de la géographie de la grâce.

 

 

Milani, Davide

Giorgio La Pira sindaco del mondo. Formazione e azione / Tesi di Baccalaureato

Giorgio La Pira maire du monde. Formation et action / Mémoire de baccalauréat

Modérateur : Prof. Eros Monti

Seminario Arcivescovile di Milano – Sezione della Facoltà Teologica dell’Italia Settentrionale, Venegono Inferiore, a. a. 1999 – 2000

Séminaire archiépiscopal de Milan – Section de la faculté théologique de l’Italie septentrionale, 1999-2000

 

Ce travail propose de revenir sur les étapes de la formation de Giorgio La Pira en tenant compte de sa personnalité, des personnes qu’il a fréquentées et des approches culturelles dont il a pu bénéficier afin de décrire en termes appropriés ses missions de paix entreprises à l’étranger. Un chapitre du mémoire est consacré à l’importance de la foi et de la vocation dans sa pensée.

 

 

Nardi, Dino

Il contributo di Giorgio La Pira alla formazione della Costituzione Repubblicana / Tesi di Laurea

La contribution de Giorgio La Pira à la formation de la Constitution républicaine / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Enzo Cheli

Università degli Studi di Firenze – Facoltà di Giurisprudenza, a. a. 1978 – 1979

Université de Florence – Faculté de droit, 1978-1979

 

Le court laps de temps qui s’est écoulé entre la chute officielle du régime fasciste et la convocation de l’Assemblée constituante, premier acte de la construction de la nouvelle Italie, manifeste de façon évidente l’ampleur du mouvement antifasciste. Ce dernier se référait aux années qui ont précédé la période fasciste mais avait aussi précisé sa nature et ses objectifs au cours des vingt années tout juste écoulées.

L’expérience de Giorgio La Pira est ainsi envisagée dans cette seconde perspective et ce travail cherche dès lors à retrouver les racines et la genèse de sa pensée avant son activité au sein de l’Assemblée constituante, au cours des années comprises entre 1930 et 1946, année de la convocation de celle-ci.

 

 

Palazzolo, Michele

La genesi del sistema e la Giurisprudenza romana nel pensiero di Giorgio La Pira / Tesi di Laurea

La genèse du système et la Jurisprudence romaine dans la pensée de Giorgio La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. G. Nicosia

Università degli Studi di Catania - Facoltà di Giurisprudenza, a. a. 1981 – 82

Université de Catane – Faculté de droit, 1981-1982

 

Selon l’opinion commune, Giorgio La Pira a surtout été un politique, un mystique et un prophète, si bien que sa production scientifique en matière de droit romain remonte au début de sa vie universitaire (années 1930) pour faire place ensuite au silence dans ce domaine. Si l’on s’arrête à des faits superficiels et extérieurs, on ne peut qu’être d’accord avec ce lieu commun, mais cela ne justifierait pas pour autant la mise à l’écart de la production romaniste de Giorgio La Pira, Il est injuste de limiter cette caractéristique de l’homme aux seules années de sa production scientifique. Giorgio La Pira restera en effet toujours un professeur universitaire et surtout, sa réflexion personnelle et ses études se sont poursuivies jusqu’aux dernières années de sa vie, même si elles n’ont pas été consignées par écrit. Il a par conséquent été avant tout un spécialiste du droit romain, un historien fasciné par ce système qui avait créé des catégories et des concepts capables de défier le temps. Cette « forma mentis » qu’il avait tiré du droit romain, ce goût pour l’unité et la perfection inscrit dans le système romain, a fondé et marqué toute son œuvre de politique, de prophète de la paix, d’homme.

 

 

Pecchioli, Lori

La figura di La Pira, sindaco di Firenze, nella bibliografia italiana degli anni 1986 – 1990 / Tesi di Laurea

La figure de La Pira, maire de Florence, dans la bibliographie italienne des années 1986-1990 / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Domenico Maselli

Università degli Studi di Firenze – Facoltà di Magistero, a. a. 1990 – 1991

Université de Florence –  Faculté de formation des enseignants, 1990-1991

 

Ce travail entend analyser ce qui a été écrit au cours des années 1986-1990 au sujet de Giorgio La Pira, l’une des figures les plus controversées de l’histoire italienne et florentine de l’après-guerre. Giorgio La Pira avait déjà subi de violentes attaques alors qu’il était encore en vie. Prophète, à la fois saint et sage, pour les uns, il est, pour les autres, un dangereux car inguérissable rêveur qui se piquait de faire de la politique. Dans un premier temps, son rôle en tant que maire est étudié, puis, dans le deuxième chapitre, on fait un pas en arrière afin de chercher à comprendre les prémisses qui justifiaient cette activité d’administrateur de Florence. L’adolescence et la jeunesse de Giorgio La Pira sont analysées pour saisir les matrices culturelles et morales de l’homme et pour identifier, au cours de ses années universitaires, la naissance de ce thomisme et de ce langage particulier, aussi bien gestuel que verbal, qui caractériseront encore le maire-professeur des années plus tard.

 

 

Pedone, Anna Maria

Giorgio La Pira amministratore e politico (1951 – 1956) / Tesi di Laurea

Giorgio La Pira administrateur et politique (1951-1956) / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Ugo Spadoni

Università degli Studi di Pisa – Facoltà di Scienze Politiche, a. a. 1986 – 87

Université de Pise –  Faculté de sciences politiques, 1986-1987

 

Ce travail considère que c’est surtout dans le domaine administratif que Giorgio La Pira a pleinement exprimé sa personnalité. Il a ainsi pu mettre en pratique ses convictions politiques dans le cadre d’expériences originales jusqu’à faire de Florence un « laboratoire expérimental » d’administration publique. C’est sur ce terrain et sur celui de la politique internationale que se trouvent les éléments les plus intéressants de son action politique et ce n’est probablement qu’avec Giorgio La Pira, dans le cadre étroit de l’administration locale, que l’utopie du groupe de Dossetti a été partiellement réalisée.

 

 

Piva, Lorenzo

Uomo, Regno, Chiesa tra storia ed escaton in Giorgio La Pira (1904 – 1977) / Tesi Dottorale

Homme, Règne, Eglise entre histoire et eschaton chez Giorgio La Pira (1904-1977) / Thèse de doctorat

Relatori: Prof. Antón, Prof. Giacomo Martina

Pontificia Università Gregoriana – Facoltà di Teologia, Roma 1994

Université pontificale grégorienne –  Faculté de théologie, Rome, 1994

 

Le premier objectif de ce mémoire est de réussir à reconnaître et à faire émerger l’humus théologique qui a servi de support à la réflexion et à l’œuvre de Giorgio La Pira. Le but est de mettre en lumière les contenus de la réflexion théologique de ce dernier en mettant également en valeur son existence absolument originale et féconde. Les événements humains de la carrière du maire charismatique de Florence sont saisis dans cette perspective afin de comprendre sa réflexion sur l’homme et sur le Royaume de Dieu, sur l’Eglise et sur le monde ou encore sur l’eschatologie et la théologie de l’histoire. La recherche s’oriente dans trois directions qui caractérisent sa démarche théologique – la voie anthropologique, la voie ecclésiale et la voie eschatologique – trois directions constamment traversées par la tension « histoire - eschaton ».

 

 

Putignano, Bruno

Filosofia e mistica in Giorgio La Pira / Tesi di Laurea

Philosophie et mystique chez Giorgio La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Giovanni Invitto

Università degli Studi di Lecce – Facoltà di Magistero, a. a. 1983 – 84

Université de Lecce –  Faculté de formation des enseignants, 1983-1984

 

Comme cela a été souligné avec justesse, on ne peut pas comprendre Giorgio La Pira si on ne part pas de la foi de celui-ci. Pour lui, être un homme de foi signifie vivre une union intime avec Dieu, cette union suivant laquelle « l’Eglise est dans le Christ comme un sacrement » pour reprendre une expression de la Lumen Gentium du concile Vatican II. Ce qui distinguait Giorgio La Pira, c’était aussi bien la radicalité de sa foi que la place que celle-ci occupait dans sa personnalité. Des caractéristiques discordantes entre elles et même des tendances peu admirables prises séparément s’y mêlaient. Cette complexité hétérogène trouvait dans la foi son lieu d’unification. Sans la foi, la personnalité de Giorgio La Pira serait déstructurée, privée d’un principe interne de synthèses et d’articulations.

 

 

Rizzo, Alessandro

Il problema della giustizia e della pace nel pensiero di Giorgio La Pira / Tesi di Laurea

La question de la justice et de la paix dans la pensée de Giorgio La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Antonino Poppi

Università degli Studi di Padova – Facoltà di Lettere e Filosofia, a. a. 1984 – 85

Université de Padoue –  Faculté de lettres et philosophie, 1984-1985

 

Ce travail cherche à dégager le contenu rationnel et philosophique de la réflexion de Giorgio La Pira sans faire pour autant totalement abstraction de certains concepts de nature biologico-théologique comme la foi, l’espérance, la grâce ou la gloire. L’objet du mémoire est la vision de La Pira au sujet du problème de la justice et de la paix. Mais, avant d’affronter ce thème, les prémisses théoriques nécessaires de cette vision sont mises en lumière. Selon Giorgio La Pira, les principaux courants de la pensée philosophique moderne naissent ainsi de la personne humaine, des erreurs qui ont été faites à son encontre. Les réponses que Giorgio La Pira donne à certaines questions fondamentales sont ensuite envisagées. Qu’est-ce que la personne ? Quelle est sa valeur ? Quelle structure possède-t-elle ? A-t-elle ou non une nature libre et sociale ? Le thème véritable de la recherche est alors abordé : sans l’homme, il n’y a ni paix ni justice, alors que ces dernières sont des biens précieux pour la vie humaine.

 

 

Romagnuolo, Raffaele

La Pira, profeta di pace, costruttore della città dell’uomo / Tesi di Magistero

Directeur : Prof. Italo Stella

La Pira, prophète de paix, constructeur de la cité de l’homme / Mémoire de magistère

Pontificia Università della Santa Croce - Facoltà di Teologia - Istituto Superiore di Scienze Religiose all’Apollinare, Roma, 1994 – 1995

Université pontificale de la Sainte-Croix –  Faculté de théologie – Institut supérieur de sciences religieuses près l’Apollinaire, Rome, 1994-1995

 

A partir de la recherche menée sur la construction de la cité de l’homme et de la paix dans la réflexion de Giorgio La Pira, on arrive à la conclusion que l’expérience mystique du Christ ressuscité, centre attractif des individus et des peuples, est l’événement qui catalyse toute son action et toute sa réflexion. La problématique métaphysique affrontée par Giorgio La Pira dans ses études thomistes met en évidence la vocation de chaque homme à rencontrer Dieu. Ce destin ultime de la personne constitue un important point de convergence dans le dialogue avec les représentants des autres confessions religieuses. Dans l’œuvre de convergence de tous les peuples, la famille d’Abraham joue un rôle particulier : liés par une même racine, juifs, musulmans et chrétiens sont appelés à reconnaître la caractère central du Christ.

L’attraction du Christ s’exerce aussi sur la politique : les bâtisseurs authentiques construisent la cité de l’homme et la civilisation chrétienne avec le regard tourné vers la cité de Dieu ; ils comptent sur la prière et la contemplation qui viennent des monastères et des cloîtres. La politique qui a pour boussole le bien commun et qui fait de la personne humaine une valeur centrale est une politique saine.

 

 

Sorgia, Anna Rosa

L’influsso del tomismo nel pensiero e nell’opera di Giorgio La Pira / Tesi di Baccalaureato

L’influence du thomisme dans la pensée et dans l’œuvre de Giorgio La Pira / Mémoire de baccalauréat

Directeur : Prof. Angela Serci

Istituto di Scienze Religiose, Iglesias, 1996 – 1997

Institut de sciences religieuses, Iglesias, 1996-1997

 

Le but de ce travail est de trouver dans la réflexion et dans l’œuvre de Giorgio La Pira la force soutenue par une foi vécue intensément, une force alimentée par la prière et par la réflexion philosophico-théologique sous la conduite de saint Thomas d’Aquin. Giorgio La Pira s’est ainsi constamment engagé, en tant que laïque chrétien, dans la recherche de la justice et de la paix, non seulement dans le cadre plus étroit de Florence, mais aussi au niveau national et international. La vision chrétienne de l’homme et la doctrine de l’Eglise ont constitué des constantes qui l’ont accompagné durant tout son parcours, pendant sa jeunesse, dans son activité de professeur de droit romain, dans sa lutte contre le fascisme, lors des travaux de l’Assemblée constituante ou encore dans sa mission visant la paix et l’unité du monde.

 

 

Spagli, Sandro

La cultura politica di Giorgio La Pira / Tesi di Laurea

La culture politique de Giorgio La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Sergio Caruso

Università degli Studi di Firenze – Facoltà di Scienze Politiche, Firenze, a. a. 1992 – 1993

Université de Florence –  Faculté de sciences politiques, 1992-1993

 

Ce travail entend construire une sorte de « dictionnaire philosophique » à travers les écrits les plus significatifs de Giorgio La Pira et retrouver les auteurs qui y sont les plus cités (ou les plus critiqués) ainsi que ceux qui ont exercé une influence sur la pensée et sur la Weltanschauung du maire de Florence. Des tableaux avec la fréquence des citations sont notamment proposés à partir d’une sélection des œuvres les plus importantes de la pensée politique de Giorgio La Pira alors que les écrits strictement religieux et contemplatifs ou juridiques ont été écartés. Parmi les différentes sources de cette recherche, on peut citer, entre autres, Principi, Premesse della politica, La nostra vocazione sociale, Architettura di uno stato democratico, L’attesa della povera gente.

Les fondements théoriques de la pensée de Giorgio La Pira sont déjà présents dans certaines œuvres essentielles écrites au cours des dernières années du fascisme et publiées dans l’immédiat après-guerre. Par la suite, Giorgio La Pira n’a rien fait d’autre que transposer dans son action politique ces fondements théoriques. Après la période marquée par ses travaux au sein de l’Assemblée constituante, au cours de laquelle il est le plus directement engagé politiquement, on ne trouve en effet plus d’œuvres d’ordre théorétique ou relevant de la philosophie politique de sa part.

 

 

Stringhini, Natalino

La persona e lo Stato nel pensiero di Giorgio La Pira (1930 – 1950) / Tesi di Laurea

La personne et l’Etat dans la pensée de Giorgio La Pira (1930-1950) / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Luigi Lombardi Vallauri

Università Cattolica del Sacro Cuore di Milano – Facoltà di Lettere e Filosofia, a. a. 1981 – 82

Université catholique du Sacré-Cœur de Milan –  Faculté de lettres et philosophie, 1981-1982

 

Giorgio La Pira a été l’un des rédacteurs de la Constitution qui a eu le plus d’influence sur la formation de la charte constitutionnelle italienne. Sa contribution, tant sur le plan idéologique que technique, a été de grande valeur. Cette recherche entend suivre la maturation culturelle de Giorgio La Pira en ayant à l’esprit la problématique qui gravite autour des termes « personne » et « Etat ». Il est plus particulièrement fait référence aux écrits qui précèdent l’heureuse période marquée par les travaux de l’Assemblée constituante. Les idées et les convictions élaborées au cours de ces années, encore peu étudiées pour différentes raisons, sont sans aucun doute décisives et permettent de saisir plus précisément certains choix futurs de Giorgio La Pira. La recherche s’articule suivant trois parties qui correspondent à trois périodes de sa réflexion. Lors de la première, Giorgio La Pira agit sur le plan culturel et revendique l’incompatibilité entre le christianisme et l’idéologie-praxis totalitaire. La deuxième époque est représentée par le passage à la recherche positive de solutions appropriées pour affronter la grande crise qui étreint la civilisation et la société européenne. La troisième période, enfin, voit Giorgio La Pira s’engager à traduire sa propre perspective dans les lignes qui forment le nouveau pacte social. Le dialogue et l’affrontement, parfois vif, avec les autres rédacteurs de la Constitution ne manquent pas. 

 

 

Tonini, Francesca

Gli anni giovanili di Giorgio La Pira: la formazione culturale, la conversione, la vocazione universitaria / Tesi di Laurea

Les années de jeunesse de Giorgio La Pira : la formation culturelle, la conversion, la vocation universitaire / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Mario Belardinelli

Università degli Studi di Roma – Facoltà di Magistero, a. a. 1984 – 1985

Université de Rome – Faculté de formation des enseignants, 1984-1985

 

Ce mémoire entend mettre en lumière les années de jeunesse de Giorgio La Pira qui n’ont été jusque là que peu analysées. Après une étude de l’histoire du début du XXe siècle et du mouvement catholique en Italie, avec un regard particulièrement attentif porté à l’environnement sicilien, les textes qui concernent les années de formation du futur maire de Florence ont été analysés. La sœur de Giorgio La Pira, Giuseppina La Pira Angelino, et la fille de cette dernière, Rita Angelino, se sont prêtées au jeu de l’interview pour permettre à l’auteur de cette recherche d’approfondir l’enfance de Giorgio La Pira à Pozzallo et de faire émerger de nouvelles données qui ne sont pas pour autant exhaustives. En ce qui concerne les années universitaires, outre les textes de référence, les comptes rendus des commissions des concours soutenus ont également été consultés. Ce travail comprend enfin les résultats d’une visite à Messine où des contacts ont été établis avec la famille de La Pira à Pozzallo et avec les milieux catholiques que celui-ci a fréquentés.

 

 

Turco, Caterina Calogera

Una lettura della vita religiosa claustrale ispirata al pensiero di Giorgio La Pira / Tesi di Licenza

Une lecture de la vie religieuse claustrale inspirée à la pensée de Giorgio La Pira / Mémoire de licence

Directeur : Prof. Fabio Ciardi

Pontificia Università Lateranense – Istituto di Teologia della Vita Religiosa “Claretianum”, Roma, 1989

Université pontificale du Latran – Institut de théologie de la vie religieuse « Claretianum », Rome, 1989

 

Dans le premier chapitre de ce travail, le but est de découvrir, grâce à une analyse attentive de la vie de Giorgio La Pira, la vocation chrétienne qui se manifeste progressivement chez celui-ci sous la forme d’un engagement constant et profitable dans la société. Les liens qui existent entre son laïcat et la vie religieuse claustrale peuvent ainsi être mis en lumière. Dans le deuxième chapitre, la recherche porte sur la vie religieuse, sur la manifestation et le développement de cette dernière au sein de l’Eglise et dans le monde entre 1920 et 1960, période qui correspond à l’expérience de Giorgio La Pira. Le troisième chapitre permet d’entrer dans le vif de la réflexion de Giorgio La Pira au sujet de la vie religieuse même pour chercher à en découvrir la nature, les valeurs et les fins. Dans le dernier chapitre, enfin, l’objectif est de mettre en évidence l’élément prophétique de la vie religieuse claustrale et la réalisation de celle-ci au sein de la société. Giorgio La Pira se révèle alors être un trait d’union entre le monde laïque et la vie religieuse claustrale.

 

 

Utzeri, Nicola

Il ruolo dello stato nell’economia del secondo dopoguerra: la polemica Sturzo – La Pira / Tesi di Laurea

Le rôle de l’Etat dans l’économie de l’après-guerre : la polémique Sturzo-La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Piero Roggi

Università degli Studi di Firenze – Facoltà di Economia, a. a. 2004 – 2005

Université de Florence – Faculté d’économie, 2004-2005

 

Pour affronter la polémique entre Luigi Sturzo et Giorgio La Pira au sujet de l’intervention de l’Etat dans l’économie, ce travail a été structuré suivant trois orientations. La première peut être envisagée comme un voyage dans la politique économique italienne au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Elle démarre en 1947, avec la formation du quatrième gouvernement De Gasperi, et s’achève en 1954, l’année de la polémique. Les réflexions économiques des deux protagonistes sont ensuite proposées avant d’analyser la controverse. Le but n’est par de décrire le cheminement théorique de l’œuvre des deux hommes d’Etat mais de retrouver les racines conceptuelles de leur pensée économique en envisageant les événements les plus significatifs de leur action à travers différents documents économiques.

Deux visions antithétiques ? Voilà la difficile question qui ouvre le dernier chapitre. Le mémoire cherche à relire les récentes interprétations de la polémique afin de mieux saisir, à un demi-siècle de distance, en quels termes cette dernière est évaluée.

 

 

Vezzosi, Giovanni

Edificare il Corpo di Cristo. Per una visione teologico-spirituale  in Giorgio La Pira / Tesi Dottorale

Edifier le Corps du Christ. Pour une vision théologico-spitituelle chez Giorgio La Pira / Thèse de doctorat

Directeur : Prof. Innocenzo Venchi

Pontificia Università San Tommaso d’Aquino – Facoltà di Teologia, Roma, a. a. 1999

Université pontificale Saint Thomas d’Aquin – Faculté de théologie, Rome, 1999-2000

 

Cette thèse entend retrouver et découvrir le sens le plus profond de la personnalité de Giorgio La Pira à travers un cheminement qui s’articule à partir d’un élément herméneutique : le Corps du Christ et son édification. Le mouvement inné à l’homme trouve en Dieu sa finalité unificatrice : la dynamique que Giorgio La Pira décrit est celle d’un mouvement vers l’unité en Dieu dans lequel l’œuvre humaine est désormais vue à la lumière de la présence de Dieu. Pour observer plus directement les voies théologiques que Giorgio La Pira définit, l’étude s’arrête de façon thématique sur les principaux éléments de sa méditation : la signification du Corps mystique, l’essence divine, la valeur de l’inhabitation. Ces trois sujets de réflexion convergent et tendent à la vision de la Trinité. Ils désignent la contemplation trinitaire comme unique fin possible dans laquelle l’énigme anthropologique peut se fondre. On peut saisir le développement de cette approche dans différents écrits de Giorgio La Pira, à travers des retours systématiques à cette question qui en soulignent les approfondissements successifs.

 

 

Vieri, Gianna

Aspetti e problemi del pensiero e dell’azione di Giorgio La Pira (1904 – 1956) / Tesi di Laurea

Aspects et problèmes de la pensée et de l’action de Giorgio La Pira (1904-1956) / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Michele Ranchetti

Università degli Studi di Firenze – Facoltà di Lettere e Filosofia, a. a. 1979 – 80

Université de Florence – Faculté de lettres et philosophie, 1979-1980

 

A travers la lecture de plusieurs textes et de différentes sources, ce travail analyse la formation culturelle, idéologique et politique de Giorgio La Pira, de ses débuts jusqu’à sa participation à l’Assemblée constituante et à sa collaboration avec « Cronache Sociali », c’est-à-dire les deux épisodes qui marquent l’apogée et, pour beaucoup, l’aboutissement de l’élaboration politique de La Pira. Comment et dans quelle mesure Giorgio La Pira a pu mettre en pratique, dans son action en tant que maire de Florence, un engagement administratif concret jusque-là théorisé ? Le but est de mettre en lumière ce qui aurait dû être la « mission » de Florence, une ville « humaine » et en même temps centre d’une action rayonnante sur le monde entier, qui répand les valeurs de la paix, de la civilisation et de la fraternité entre les peuples. Les réactions que l’œuvre de Giorgio La Pira a pu susciter dans les milieux de la politique et de l’Eglise de Florence sont également envisagées.

 

 

Vinerba, Roberta

La testimonianza morale del cristiano in campo politico. L’esempio di Giorgio La Pira / Tesi di Laurea

Le témoignage moral du chrétien dans le domaine politique. L’exemple de Giorgio La Pira / Mémoire de second cycle universitaire

Directeur : Prof. Klaus Demmer

Pontificia Università Gregoriana - Facoltà di Teologia, Roma, 2002-2003

Université pontificale grégorienne – Faculté de théologie, Rome, 2002-2003

 

Entre nostalgie de restauration et détachement progressif de la vie politique, les catholiques italiens sont à la recherche de leur « place », c’est-à-dire de la signification et de la spécificité de leur apport à la vie du pays. Cette recherche naît du constat que la distance ne cesse d’augmenter entre un magistère attentif à la valeur politique du chrétien à être dans le monde et une présence politique efficace des catholiques, entre un passé significatif et un présent apparemment incapable de vitalité politique. Son objectif est de réfléchir à la demande baptismale faite aux chrétiens laïques d’être les acteurs de la charité politique de notre temps. L’étude se concentre sur les conséquences du témoignage moral précis d’un homme d’Etat chrétien par rapport au témoignage moral général des baptisés sur le terrain politique. La biographie de Giorgio La Pira est examinée et traitée à partir de sa personnalité théologique et de ce témoignage moral. Ce parcours théologico-moral permet de définir pour la société actuelle les caractéristiques qui connotent l’homme d’Etat chrétien, ce peut être à la fois un appel et un paradigme pour le témoignage moral de tous les chrétiens dans le domaine politique.