San Procolo

L’Opera di San Procolo (L’œuvre de San Procolo) fut fondée par Giorgio La Pira en 1934 alors qu’il avait trente ans.

L’idée fondamentale était de réunir autour de l’Eucharistie dominicale dans l’église de San Procolo les citoyens de Florence les plus pauvres et les plus oubliés. Ceux qui fréquentaient cette Messe, appelée de façon réductrice la « Messe des Pauvres », venaient des endroits les plus tristes de la ville : l’asile de nuit, l’hospice, les prisons, les hôpitaux.

Image

Après la Messe, le Professeur parlait aux présents et priait avec eux pour la paix, la justice et l’Eglise. Un pain béni était distribué et une petite obole était offerte. Il ne s’agissait pas d’une aumône mais d’un partage qui pouvait mener à des actions plus élevées et plus significatives.

Cette idée évangélique connut un extraordinaire succès et, quelques années plus tard, l’Eucharistie était célébrée dans la Badia Fiorentina plus grande et toute proche. Après la fin de la guerre, d’autres Eglises comme celles de Santi Apostoli et du Cestello s’ouvrirent. On comptait alors jusqu’à 1 500 participants.

Le Professeur fréquenta assidûment cette Messe jusqu’à sa mort, la considérant comme le centre de la communication et de la transmission de toute son action publique nationale et internationale par la prière.

Après la mort du Professeur, Fioretta Mazzei en assura la continuité. Aujourd’hui encore, après la mort de celle-ci, cette Eucharistie est célébrée à 9h00 tous les dimanches matins dans l’église de la Badia. Elle est fréquentée par environ 200 frères.

En cliquant ici on parvient aux trois blocs suivants :


§  La république de San Procolo

§  Caractère central de San Procolo

§  La Pira parle de San Procolo