Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /var/www/clients/client2/web3/web/includes/menu.inc).

Père Gemelli et l'Oeuvre de la Royauté

C’est en 1908 qu’Agostino Gemelli (Milan 1878-1959), médecin et psychologue, intégra l’ordre des frères mineurs franciscains.

Il contribua avec passion à la renaissance du courant philosophique thomiste et créa avec Canella la « Revue de philosophie néo-scolastique ». Il fonda l’Université Catholique du Sacré-Coeur de Milan (1921) où il occupa les fonctions de Recteur (jusqu’en 1959) et de professeur de psychologie expérimentale.

La Pira fit la connaissance de Gemelli en 1928, à Constance en Allemagne, où il assistait à un cours de perfectionnement en Droit romain grâce à une bourse obtenue auprès de l’Université de Florence. Comme La Pira s’en souvient, c’est au cours de cette rencontre que « ...on a parlé de cet idéal si doux de la consécration à Dieu. J’avais 24 ans et mon coeur – comme il l’est toujours aujourd’hui – était entièrement consacré au Christ ».

Le 20 août de la même année, La Pira et dix récents diplômés, à l’issue d’une retraite religieuse avec Père Gemelli à Castelnuovo Fogliani (Piacenza), déclarèrent leur consécration. C’est ainsi que vit le jour l’union religieuse des Missionnaires de la Royauté de Dieu qui devint par la suite un Institut Séculaire reconnu par le Pape.

Sur commande du Père Gemelli, La Pira rédigea la vie de Vico Necchi : « L’anima di un apostolo ». Dans la préface, Gemelli écrit : « Ce n’est qu’à un homme qui envisage sa carrière universitaire comme un devoir d’éducation de la jeunesse et comme un devoir de défense et d’approfondissement de la pensée chrétienne, que je pouvais confier la tâche délicate de rédiger un bref ouvrage à l’intention des jeunes sur la vie intime de Lodovico Necchi. J’ai eu raison. La Pira nous fait partager la douce vie chrétienne, vertueuse et exemplaire, de Vico et il nous fait sentir l’irrésistible force d’attraction de ce cas si noble ».