Lettres à Salvatore Quasimodo

 

Image

 

L’amitié entre Giorgio La Pira et le poète Salvatore Quasimodo (Syracuse 1901 - Amalfi 1968, Prix Nobel de littérature en 1959) est née alors que le premier vivait à Messine. Leur relation intense se caractérise par une profonde relation, fondée sur des valeurs communes et une grande sensibilité, dont témoigne la correspondance entre les deux hommes. Celle-ci est publiée dans

G.La Pira-S.Quasimodo, Carteggio, sous la direction d’A.Quasimodo, Milan, Scheiwiller 1980. (Nouvelle édition augmentée et annotée sous la direction de Giuseppe Miligi, Modène, Artioli Editore 1998).

« J’ai traversé plusieurs fois les souterrains de la pensée. J’ai frappé à de nombreuses portes, comme un pauvre mendiant, pour obtenir le pain du savoir. J’ai parcouru mille routes, mille mondes, j’ai aimé mille choses. Je suis trop vagabond dans cette errance sans pause à la recherche d’un peu de paix pour mon âme. J’ai toujours eu en moi une soif d’ascèse, la soif d’une annulation profonde de mon être qui se rattache à Dieu »

(extrait d’une lettre de La Pira à Quasimodo, octobre 1922).

 

Pour lire des extraits cliquez ici:

Le langage des enfants parlera en toi

Emprisonnes l'infini dans tes vers

La poésie, chant de l'ame à son Dieu