Les syndicalistes du Pignone

  

Les syndicalistes du Pignone qui obtinrent le soutien de La Pira en 1953 pour le sauvetage de la principale industrie florentine racontent leurs journées de lutte :


ImageLa Pira se révéla pour nous un soutien inespéré et précieux, sans lequel notre mobilisation risquait d’être une protestation inutile. Le maire avait compris qu’il s’agissait non seulement de sauver des emplois mais aussi d’éviter la fermeture injuste d’une entreprise florissante qui était l’un des moteurs de l’économie florentine et qui avait le potentiel pour devenir un fleuron de l’économie italienne. Voilà pourquoi il s’engagea dans une bataille des plus âpres. Il ne s’agissait pas d’un acte de charité mais d’un véritable plan industriel, d’un plan bien conçu et réfléchi.

La Pira passait chaque jour des heures avec nous, les ouvriers, et nous avons étudié ensemble un moyen pour sauver l’entreprise. Et Mattei ne répondit pas seulement avec le cœur mais aussi avec bon sens, avec le sens des affaires qui le caractérisait. La grande aventure industrielle du Pignone, qui s’affirma immédiatement au niveau mondial, est née lors de ces journées frénétiques et excitantes. Aujourd’hui encore, l’entreprise est un des fleurons de l’entrepreneuriat italien qui fait école dans le monde entier.

 

 

 

Pour revenir à "Références" CLIQUEZ ICI