Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /var/www/clients/client2/web3/web/includes/menu.inc).

Les Congrès pour la Paix et la Civilisation chrétienne

L’initiative de caractère international, première d’une longue série d’actions ininterrompues en faveur de la paix et du dialogue, que le maire de Florence La Pira entreprit fut celle de créer les Congrès pour la Paix et pour la Civilisation chrétiennes.

Ces Congrès se tinrent tous les ans entre 1952 et 1956.

1.    Civilisation et paix. Florence 23-28 juin 1952
2.    Prière et poésie. Florence 21-27 juin 1953
3.    Culture et révélation. Florence 20-26 juin 1954
4.    Espérance théologale et espérance humaine. Florence 19-25 juin 1955
5.    Histoire et prophétie. Florence 21-27 juin 1956

ImageCette initiative - dont l’idée initiale était de créer l’occasion de réfléchir sur la réalité « politique » de la civilisation chrétienne et sur l’apport de cette dernière à l’instauration de la paix dans la situation délicate de la « guerre froide » et de la menace nucléaire - prit de plus en plus d’importance non seulement aux yeux de la diplomatie européenne et internationale mais aussi aux yeux de nombreux intellectuels influents, comme ceux appartenant au courant catholique progressiste français de la « nouvelle chrétienté profane » et de la nouvelle théologie.

Cette initiative suscita également l’intérêt croissant de certains membres d’élites culturelles des pays arabes (comme par exemple, Taha Hussein, Ministre de la Culture égyptien, qui participa activement et régulièrement aux Congrès dès 1953).

Les Archives La Pira disposent d’une importante documentation concernant les cinq Congrès (ainsi que le projet, jamais réalisé, d’une sixième rencontre programmée en 1957 sur le thème de l’Unité dans la diversité et de nouveau programmée en 1960, sur le thème de Construire la cité de la paix).

Cette énorme masse de documents représente une précieuse somme de documentation particulièrement intéressante pour les historiens spécialistes des relations internationales et pour tous ceux qui se consacrent à l’étude du monde catholique après la Deuxième Guerre Mondiale.