La ville


On peut dire que c’est grâce à son expérience en tant que maire que La Pira a pu pleinement approfondir et concrétiser sa vision de l’engagement politique ; dans l’exercice de sa fonction, il a été confronté aux difficultés de la mise en pratique des idées qu’il avait lui-même élaborées et dont il avait discuté au cours de son expérience en tant que membre de l’Assemblée Constituante ; dans la gestion de la ville, il a apporté un savoir-faire acquis durant son mandat de Sous Secrétaire au Ministère du Travail quand il avait dû faire face aux conflits sociaux et syndicaux ; en tant que principal responsable de la ville, il a accompli son devoir avec une humanité due à l’égard des plus faibles et des plus démunis qu’il avait pu développer au cours de ses nombreuses actions humanitaires.

ImageMême s’il n’était pas originaire de Florence, La Pira a assimilé et interprété l’identité et l’histoire de cette ville et il a accompli son rôle de maire comme celui de garant des droits des citadins : droit au logement, droit au travail, droit à la paix, etc.

Contrairement à ce qu’une grande partie de la presse a pu affirmer pendant longtemps, La Pira s’est aussi révélé être un administrateur avisé. Outre celles précédemment citées, on compte parmi les réalisations accomplies pendant la durée du conseil municipal qu’il a dirigé : la reconstruction des ponts sur l’Arno, la Centrale Laitière, le nouveau théâtre municipal et la renaissance du « Mai musical », le plan régulateur d’urbanisme, la construction de dix-sept nouveaux établissements scolaires, les infrastructures routières et les passages souterrains, etc.

La section est organiséee dans les sous-sections suivantes

§  Identité de la ville

§  Droit au logement

§  Droit au travail

§  Droit à la paix