La justice sociale

Le thème de la justice sociale occupe une place de premier ordre dans la réflexion politique de La Pira et c’est un trait caractéristique essentiel des actions qu’il a menées à la fin de la guerre.

C’est de la réflexion sur les Encycliques sociales des Papes, sur le « code de Malines », sur le travail - qui est à l’origine du « code de Camaldoli », qu’est né l’engagement de tout le groupe dossettien dont l’influence a été primordiale dans le processus d’élaboration de la Constitution et dans le débat interne mené au sein de la Démocratie Chrétienne.

Dans la pensée de La Pira, l’aspect éthique (basé plus précisément sur la foi et sur la morale catholique) et l’aspect politique (soumis à la médiation obligée d’une analyse purement laïque) sont, bien que nettement distincts, étroitement liés.

Au risque d’être parfois trop schématique mais dans le but d’être explicite, nous maintiendrons distincts, dans cette présentation, ces deux aspects.

En cliquant ici, il est possible d’accéder aux deux pages suivantes :

 Le caractère impératif de la charité


 Politique sociale pour la justice