Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /var/www/clients/client2/web3/web/includes/menu.inc).

La deuxième session du Concile (1963)


[…] cette deuxième session du Concile voit, en un certain sens, l’histoire de l’Église et des nations radicalement changée !

L’unité (initiale) de l’Église, la paix (initiale) des nations, l’illumination (initiale) des peuples ont déjà, d’une certaine façon (de façon initiale), passé les portes que Jean XXIII leur a courageusement ouvertes : spes contra spem !

[…] Il s’agit désormais – pour tous – de prendre conscience de façon responsable et profonde de ces faits, de préciser et pratiquement de mesurer les termes du grand dialogue que le Christ – à travers l’Église et le Concile – a entrepris de mener aujourd’hui, non seulement avec toute la chrétienté (l’unité de l’Église) et avec tous les enfants d’Abraham (Israël, Ismaël), mais avec tout le genre humain et avec l’ensemble du monde civil contemporain (à tous les niveaux).

[…] en décidant cela, nous ne voulons pas nous occulter les zones d’ombre (si importantes !) que la réalité historique du monde présente encore !

[…] Mais la question n’est pas là : le véritable enjeu réside dans la reconnaissance que, malgré tout – et même peut-être à cause de tout cela – le Seigneur a voulu offrir à l’Église et aux peuples le don d’une nouvelle époque historique, dans laquelle la paix, l’unité et la lumière sont destinées – malgré tout – à s’épanouir !

Les peuples se tournent avec gratitude, lentement mais irrésistiblement, vers ces dons que le Seigneur veut leur faire et leur fait effectivement.

Et le Concile œcuménique – commencé par Jean XXIII et poursuivi par Paul VI – est précisément le signe révélateur et l’instrument exécuteur (en un certain sens) de cette volonté du Père qui est aux cieux. Que Ton Règne vienne, que Ta Volonté soit faite, dans les cieux comme sur Terre !