Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /var/www/clients/client2/web3/web/includes/menu.inc).

Jean Paul II parle de La Pira aux Maires italiens

 

Texte du discours de Jean Paul VI à l'Assemblée des Maires italiens

 

Je suis heureux de vous adresser une cordiale bienvenue à l’occasion de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre des célébrations pour le centenaire de la naissance du Professeur Giorgio La Pira.

Je salue chacun de vous et les Villes que vous représentez. Je salue en particulier le Cardinal Ennio Antonelli, Archevêque de Florence, tout comme le maire de cette Ville et Président de l’ANCI, Monsieur Leonardo Domenici, que je remercie pour les mots qu’il m’a adressés en faisant référence au service rendu par Giorgio La Pira à la cause de la vie en commun et fraternelle entre les nations.

A ce propos, j’ai apprécié que votre Association ait décidé d’offrir une aide concrète au « Caritas Baby Hospital » de Bethléem pour rappeler de façon tangible ses efforts qui visaient à favoriser l’amitié entre les peuples se réclamant d’Abraham, les juifs, les chrétiens et les musulmans.

Je vous exprime ma cordiale appréciation pour ce geste généreux qui honore la mémoire de Giorgio La Pira, figure éminente de la politique, de la culture et de la spiritualité du siècle tout juste achevé.

Devant les puissants de la Terre, celui-ci exposa avec fermeté ses idées de croyant et d’homme amoureux de la paix, en invitant ses interlocuteurs à un effort commun pour promouvoir ce bien fondamental dans différents contextes : dans la société, la politique, l’économie, les cultures et entre les religions.

Dans la théorie et dans la praxis politique, La Pira ressentait l’exigence d’appliquer la méthodologie de l’Evangile, en s’inspirant du commandement de l’amour et du pardon. Les « Colloques pour la paix et la civilisation chrétienne », qu’il a organisés à Florence entre 1952 et 1956 dans le but de favoriser l’amitié entre les chrétiens, les juifs et les musulmans, restent en ce sens emblématiques.

Dans une lettre à son ami Amintore Fanfani, il a écrit des lignes d’une surprenante actualité : « Les politiques sont des guides civils auxquels le Seigneur confie, à travers les techniques mutantes des temps, le mandat de guider chaque peuple et tous les peuples ensemble vers la paix, l’unité et la promotion spirituelle et civile » (22 octobre 1964).

L’expérience de La Pira fut une extraordinaire expérience d’homme politique et de croyant, capable d’unir la contemplation et la prière à l’activité sociale et administrative, avec une attention particulière pour les pauvres et ceux qui souffrent. 

Très chers Maires, puisse ce lumineux témoignage inspirer vos actions et vos choix quotidiens ! En suivant l’exemple de Giorgio La Pira – a exhorté le Pape – placez-vous généreusement au service de vos communautés, avec une attention spéciale pour les jeunes, en favorisant notamment le progrès spirituel de ces derniers. N’oubliez pas de cultiver ces valeurs humaines et chrétiennes qui forment le riche patrimoine idéel de l’Europe ; un patrimoine qui a donné naissance à une civilisation qui, au cours des siècles, a favorisé l’émergence de sociétés authentiquement démocratiques. Sans fondements éthiques, la démocratie risque de se détériorer au fil du temps et même de disparaître.

Grâce à la contribution de tous, le rêve d’un monde meilleur peut devenir réalité. Que Dieu permette à l’humanité de voir cette prophétie de paix se réaliser ! 

J’accompagne cet auspice avec la prière alors que je vous bénis tous de tout mon cœur.