Au cousin Pierino


 

Pierino est le fils de Luigi Occhipinti, l’oncle de La Pira (il mourra en 1960 à 48 ans). Lié à lui par une affection fraternelle, La Pira l’encourage constamment à mener une vie laborieuse et surtout sainte. Il lui écrit dans un elettre de 1930:


[…] Sois pur Pierino. Triomphe de la concupiscence de la chair en pensant à Dieu, aux anges, aux Saints. Sois vrai, parce que la vérité est la lumière de l’intelligence. Sois bon, parce que la bonté rend ton âme riche de biens éternels. Remplis ton devoir aussi sous la forme de sacrifices, parce que la vie est pour tout le monde à la fois mission et sacrifice. Aime Dieu, parce que la source de la force et la pureté intérieures réside dans cet amour, parce en n’aimant pas Dieu, tu seras comme les bêtes qui ne savent pas, et par conséquent ne peuvent pas, aimer Dieu. Aime Jésus Christ, le Fils de Dieu, mort pour toi, pour te libérer du péché et redevenir pur comme un ange […].

Fais comme le fils prodige, revient à la douce et chaste demeure du Père. Et le Seigneur te pardonnera et te redonnera la paix, l’espérance et la joie si, repenti et confessé, tu l’accueilles encore en toi. Qu’est-ce que tu y perds ? Pourquoi encore refuser cette invitation ? Pourquoi rester avec l’enfer au cœur ? Un seul acte suffit : celui de l’humilité qui nous plie, repentis, au pied du Sacerdoce du Christ. Le Christ nous relèvera, dans l’étreinte extrêmement sainte et consolatrice de la paix.