Assemblée Constituante

Le referendum du 2 juin 1946 eut pour résultat 12 717 923 votes en faveur de la République et 10 719 284 en faveur de la Monarchie. Les élections pour l’Assemblée constituante furent organisées en même temps. et virent l’élection de 201 démocrates chrétiens, de 115 socialistes, de 41 libéraux, de 23 républicains ainsi que de 7 représentants du parti d’action, 30 de l’Uomo Qualunque et 13 de partis mineurs.

Nommé membre de la « Commission des 75 » chargée de rédiger le projet de la nouvelle constitution républicaine, Giorgio La Pira fit partie de la première sous-commission qui définit plus particulièrement les principes généraux ainsi que les droits en matière de liberté : rapports entre le citoyen et l’organisation de l’Etat (sur lesquels porte la relation rédigée avec Lelio Basso), ensemble des droits sociaux et promotion de ces derniers, place de l’Eglise catholique (avec la résolution de la question de l’article 7 à laquelle Giorgio La Pira contribua de façon décisive).

Image

Protagoniste du dialogue qui s’instaura au sein de l’Assemblée entre les grandes matrices culturelles de la Résistance (marxiste, laïque-réformatrice, catholique-démocrate), Giorgio La Pira n’a jamais envisagé le dialogue comme la dissimulation de ses propres convictions : « le fait qu’il n’ait jamais étalé sa foi – écrivit plus tard Aldo Moro – mais qu’il l’ait montrée, avec l’intuition que personne ne s’en trouverait gêné, démontre la pureté de son esprit et le lien rigoureux qu’il y avait entre son être et son action sociale ».